Forum roleplay regroupant plusieurs univers et genres pour pouvoir profiter des joies de l'écriture.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le bureau blanc ; Première mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Delphinia White

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 24/10/2015

MessageSujet: Re: Le bureau blanc ; Première mission   Lun 8 Aoû - 17:32

J'avais l'impression de revivre un passage du meilleur roman au monde Twillight! Le moment ou Edward part de son côté, car il est fâché par le comportement de sa douce Bella, alors que de l'autre côté Jacob marchais sur un chemin sombre, essayant de comprendre pourquoi il n'avait toujours pas réussi à toucher le cœur de sa douce fleur. Moi qui pensait depuis le début être Edward dans cette histoire, mais non! J'étais Bella depuis le tout début...La lumière au bout du tunnel...La révélation d'un dieu, MAIS OUI!! HAHAHA! Tout était clair...Ils veulent que je choisisse entres eux...M-mais pourquoi tant de décision horrible pour une lapine comme moi. Jamais je ne pourrais choisir entre les deux personnes qui me font battre le cœur. En même temps, Sanaa est plus classe. Donc mon choix est effectivement fait.

Mes deux compagnons restant ne semblait pas trop être sur la même longueur d'onde sur le fait de savoir qui sauver en premier, l'homme géant avait sortie un bon point, les elfes étaient une espèces très faible et nous devions aller vers lui en premier pour ne pas le retrouver en morceau. En fait j'avais peut-être même la solution pour aider tout le monde en même temps. Je reculais doucement de mes amis pour me permettre plus amples déplacements.


«  J'ai peut-être la solution à notre problème mes chers amis! Vous savez moi Delphinia suis-je une magicienne exemplaire! Et se petit tour de magie pourrait nous aider à retrouver notre Jacod et notre Edward en un seul morceau! »

vibration sonnore

«  Tu vas quand même pas essayer de refaire se tour Delphi?! Tu es complètement dingue! Tu sais comment la...HMMM  »


Je déposai ma main sur ma carotte qui était dans ma poche, souriant de malaise avant de continuer de regarder mes hôtes.

Je cherchais du regard quelques chose que je pourrais échanger pour se sortilège et je vis pile se donc j'avais besoin sur Sol. Je m'approchais de lui et lui arracha une belle plume, je l'agitais dans les airs en riant je savais qu'ici tout était possible, car le monde en lui-même était magique. Je plantais la plume dans le sol, sans même me soucier de la réaction de mon ami à plume. Je me relevais replaçant ma jupe et je me mis à dire des incantations dans une autre langue. Mes yeux illuminaient d'une lumière blanche comme la neige, je pouvais sentir l'air autour de moi devenir de plus en plus lourd, puis une explosion verte de poussière jaillit de la plume. Elle bougeait maintenant d'elle même dans les airs, je me laissais tomber sur les genoux les bras vers le ciel criant de tout mes poumons.


«  IL EST VIVANT!! OUI VIVANT!! HAHAHAHA!! »

Je regardais mes amis tout en souriant.  

« Je vous présente la plume à dire...Demander lui se que vous voulez et elle l'écrira dans le vide pour l'hôte cibler de votre choix, je vous donne un exemple... »

Je sifflais deux fois pour attirer son attention et la plume s'arrêta comme si elle était doté d'une certaine conscience, attentive à mes dires.  

«  J'aimerais que tu dise à mon ami Sol qu'il est un gentil chaton! »

La plus virevolta dans les airs avant d'arriver vers Sol pour commencer à écrire devant ses yeux ce que je venais de lui dicter et la plume termina par un « De la part de Delphinia ». Je me retourna vers Sveinn espérant qu'il apprécie mon idée.

« Voyez-vous comme cela Sanaa pourra revenir vers nous et savoir vers quel direction nous allons, car je crois que si nous allions chercher l'elfe en premier elle sera très bien se débrouiller pour nous rejoindre. Je vous laisse ma plume à dire à votre disposition pour choisir le message que vous voulez laisser à notre chère amie. »

Je me releva doucement pour leur laisser la place avec la plume, tout en scrutant l'horizon pour ne pas nous faire surprendre une fois de plus par le nécromancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanaa Azmia

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 23/10/2015

MessageSujet: Re: Le bureau blanc ; Première mission   Lun 8 Aoû - 21:32

Bon! Enfin seule avec moi-même, et les arbres, et les monstres, et les autres trucs meurtriers que je ne connais pas de ce monde, bref, seule avec moi-même et des trucs mortels, la grande vie quoi, une vie d'héroïne! Une vie de championne! Une vie de... de... d'antisociales psychomanique qui s'isole toute seule dans une forêt inconnue au beau milieu d'un monde complètement surréaliste, sans aucun repère d'aucune sorte! Entre ça et entendre un sac de diarrhée volant parler, j'aime encore mieux devenir le prix de chasse d'une horde de dinosaures carnivores, venimeux, bornes et manchot! Mieux encore, je préférerais me faire agresser par un essaim de calamars radioactifs violeurs de... Ou pas? Mhm. Qu'est-ce que j'aimerais mieux finalement? Ah! Mais oui, suis-je bête? J'aimerais mieux ouvrir sa panse pleine de défécations liquides et la repende partout en arc-en-ciel sur ses jolies petites ailles brillantes! Je suis plutôt bonne en peinture de doigt avec fluide, je pourrais lui faire des petits visages souriants avec des crocs de vampire en merde! Ce serait merveilleux, je crois bien. Un chef-d'oeuvre, voir même une maestria idyllique de l'art moderne! Oh! Quand je pense à des trucs comme ça, j'ai toujours envie de me rouler dans une couverture qui sent le pain d'épice et de boire un chocolat chaud bien sucré, la routine après de la peinture au caca quoi!

Trêve de bons sentiments, à en juger par la densité de la forêt par ici, je dois être assez enfoncée pour commencer. Là, entre ces deux petits arbres et cette bûche, l'objet de ma quête personnel. Je me sens un peu comme dans une simulation de combat. Allons, allons. Mhm... Il va me falloir une... non deux branches de très exactement deux centimètres de rayons, pas trop souple, mais certainement pas craquante et...

10 minutes plus tard:


Des branches parfaites, positionnées de manière parfaite. NON! Pas parfaite! Arg! Mhm... Voilà. Un angle de 90 degrés ici et ici aussi... voilà... Il va me falloir de la corde aussi, ça, ce ne sera pas un problème. Si j'avais reçu un litre de sang sur la tête chaque fois que j'ai tissé un panier dans mon enfance, je me serais déjà noyée dedans... Sanaa. Quoi Sanaa? T'es dégueulasse Sanaa. Pas faux, ça, non pas faux... Bon allé ma grande, il va commencer à pleuvoir avant que tu aies terminée si tu continues, et du bois mouiller c'est pas utile pour ce que tu veux faire...

12 minutes plus tard:

Voilà! Corde d'écorce tissée, noeud parfait. NON! En fait oui. Fausse alarme. L'objet commence à ressembler à ce qu'il doit ressembler! Bon... Il me faut maintenant des feuilles, plein de feuilles. Utile pour la décoration et pour le camouflage, plus qu'utiles, les feuilles sont nécessaires.

3 minutes plus tard:

- AHAHAHAHAHAHA! Achevée! ELLE EST ACHEVÉE! MUAAHAHAHAHA!

Douce au touché, confortable et belle.. elle est parfaite. Si si, parfaite, en tout point. Bon... Y à t'il quelqu'un dans les environs? Non? Bien... très bien... Il ne me reste plus qu'à retirer mes pantalons... J'adore la sensation du tissu qui glisse sur ma peau avant l'acte... Mes sous-vêtements maintenant, oui, comme ça, tout à fait comme ça, bravo, continue, oui, continue ma grande... La brise est fraîche. Le vent me caresse comme il se le doit. Oui... Je prends position et... j'urine sur ma toilette.

Quoi? Une fille à besoin d'un espace bien à elle pour ce genre de chose. Tu pensais que je pouvais faire ça debout tien? Simplement? Comme ça? Pire, tu pensais que c'était autre chose que je préparais? Dégueulasse. T'es foutument dégueulasse Sol. Oui Sol! C'est à toi et à ta foutue gueule de demeuré que je parle! Soleil de merde! Arrête de me regarder! AAAAARG!

1h30 plus tard:

Et hop! Un bon deux mètres de corde tressée, un jeu de treize couteaux fait maison avec du bois et des éclats de pierre, mais toujours aucun arc. C'est bien, je peux être productive quand je ne sombre pas dans la paranoïa. Je t'envoie quand même chier Sol. Bref! T'façon ça va être difficile de trouver quelque chose pour faire une corde satisfaisante pour un arc. Le corps c'est pas un problème, il me faut des plumes, des branches d'exactement deux centimètres de rayons, pas trop souple, mais certainement pas cassante... tiens... Ça me dit quelque chose ça... Oh et puis merde. Je vais devoir explorer de toute manière, le soleil décline et... Oh mais putain!

Devant moi, ou plutôt contre moi... c'est... blanc... blanc laiteux je dirais même, c'est légèrement visqueux c'est... c'est... une... oui, oui, c'est bel et bien ça. C'est blanc, c'est laiteux, c'est visqueux et c'est exactement ce que je crois. Une t... Mhm... Mais si c'est vraiment ce que je crois que c'est, et qu'il y en a autant, ça veut dire que ça doit venir d'une chose également grosse... mais je?... Oh... Non. Non. Non. Non. Je regrette presque Sol. J'ai menti, c'est quand même mieux que lui, mais n'empêche... Oh non! Oooooooooh que non! Oh que foutue merde de non! C'est noir, velu, énorme. C'est noir et c'est velu et c'est énorme et ça fait du truc blanc laiteux et c'est visqueux et c'est une putain de grosse araignée! OH MERDE! Khra! Khra!

Reste calme Sanaa! Reste cal... Elle vient de m'envoyer de la toile dans la gueule? La salope... La salo... Reste calme Sanaa! Res...

-VA TE FAIRE FOUTRE! VAS TE FAIRE FOUTRE SALOPE! JE VAIS TE FAIRE LA PEAU! AAAAAAARRRGGGG!!!!!!

Les oiseaux volent au-dessus de la forêt, un froissement argenté dans la pénombre, dans la moiteur, un corps qui chute.

Une araignée géante morte plus tard:

-Ho ho ho! Mais c'est que t'en avais vraiment plein le cul ma grande...

De la toile, ou plutôt... De la soie.

Plusieurs instruments de tortures et autres créations plus tard:

Mhm... Je suis armée. Je suis en sécurité. J'ai des provisions. J'ai des nouveaux vêtements en peau de bestiaux. J'ai un nouveau look d'Amazone psychopathe. J'ai même un toit. Je... je m'ennuie terriblement. Cette forêt, elle est pas dangereuse du tout, c'est... ennuyeux. J'ai tuer cinq grosses araignées, deux loups gargantuesques, douze lapins carnivores, massacré un essaim d'abeilles meurtrières (géantes heih!), quatre serpents venimeux de la taille d'un arbre, une espèce de jello orange, ou peut importe ce que c'était, un lézard ailé qui crachait du feu, j'ai pris plaisir à le tuer celui-là, il me faisait penser à Sol, et quatre oiseaux absolument normaux, avec des plumes totalement normales. Bref. Cette forêt me déçoit vachement. J'ai besoin de me dégourdir un peu... Je dois me changer les idées. Faut t'y faire Sanaa, c'est forêt elle vaut rien. C'est bien vrai... Je suppose que je vais attendre ici alors... Attendre que quelqu'un ou quelque chose me trouve peut-être... Oui, je vais sagement attendre ici et ne rien faire d'autre qu'attendre et... Une fusée verte? Non Sanaa. Tu vas gentiment... Un signalement de position ennemi...  Attendre ici et...

Oui bon, c'est vrai, je cours dans la forêt. Je ne peux pas résister à l'annonce de la mort. Je suis une femme d'action quoi! C'est pas de ma faute si j'aime voir des trucs mourir... Dans tous les cas, la fusée ne peut provenir que d'une personne; l'elfe. Comment je le sais? La lumière est verte, ooooooooooooooh touché l'elfe! Touché! Oh et hum, il est le seul à avoir ce genre d'équipement.

Si je me fis à mes calculs, je devrais être dans la zone cible. Il me faut un arbre... Grimper et... Allah... C'est magnifique. Je vois ce que tu vois l'elfe. Je vois et j'accepte ton offrande. Je déclare une trêve entre nous, en honneur de ce magnifique cadeau. Je t'aime tellement que je pourrais te poignarder dans la poitrine pour garder ton coeur près de moi l'elfe.

Je n'ai pas de fusée, ce qui est dommage, car les fusés, et bien sa brûle les fusées, ça brûle et donc c'est génial, mais non, je n'en ai pas, cependant, je sais comment communiquer. Je place mes mains en entonnoir et j'imite le cri d'un merle. Il n'y a pas de merle ici, ça j'en suis certaine, si l'elfe est brillant il va savoir que j'entre en position.

Descendre puis contourner la zone, c'est certain... on s'en sortira pas à deux... Là-bas, c'est le chaos et surtout, ça brûle. Je dois trouver les deux autres et l'enfoiré de lion ailé, je n'ai pas le choix, c'est ça ou je ne pourrais rien tuer... Dilemme... La paix ou la guerre? Les effusions de sang, les lambeaux de chair... Les os qui volent en éclat... Les... les... Ah... Mfm... Les... Explo... Les explos... Les... Mfm...

Oh tient, une émotion!

Et bien... Qui aurait cru que je voudrais les revoir... Qu'est-ce que je ferais pas pour enfoncer mon couteau dans un flanc? Le problème, cependant, reste entier. Comment les contacter? Les bruits d'oiseaux c'est facile avec un elfe, mais avec une lapine magi... Tiens c'est quoi cette plume? Heih? Que je revienne? ... ... ...

...

...


Allah...

-Khra! Allez vous faire foutres avec votre magie et foutez-moi la paix, je me débrouille très bien sans vous merci et... Et non! Non! Non! Huit kilomètres au nord du point où nous étions réunis. Chaos, magie, truc pas net, guerre, tout ce que vous voulez. Ma position est à trois cents mètres à l'est cette coordonnée. L'elfe est à six cents mètres sur ma gauche. L'elfe est en position. Je décris un arc de cercle d'un kilomètre pour entrer sous couvert de la haute végétation. Ma position est sujette à changer. En recherche d'un nid d'aigle.

Ne me laisse pas tomber plume trucmagique et toi non plus l'elfe, car...

-Ah... Voilà. Un perchoir parfait...

Je me débrouille au corps à corps, à mains nues et au couteau, mais là où je brille vraiment, c'est avec un fusil de précision... Un arc ce n'est pas un Dragunov, mais ce que je suis, avant tout, c'est une sniper, un arc ça a de la portée... et j'ai toujours rêvé de déloger des yeux avec des flèches...

J'averse presque déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sol Invictus

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 24/10/2015

MessageSujet: Re: Le bureau blanc ; Première mission   Jeu 1 Déc - 10:12

Alors que mon regard se posait sur Sveinn pour l’écouter, je ne pus que réaliser qu’il avait raison. J’avais hâte d’en avoir terminé avec cette quête d’après vie, et mon jugement n’était peut-être pas le plus fin du moment. S’il n’aurait été que de moi, j’aurais eu tôt fait de m’envoler et de récupérer par la force les deux troubles fêtes, laissant ainsi mes deux autres compagnons seuls, bien que je n’eus aucun doute sur leur capacité à se défendre. Mais les retrouver dans une forêt aurait ensuite été plus compliqué. Pour l’instant, certes nous étions séparés et deux des cinqs étaient partis chacuns de leur côté. Mais ces deux mêmes personnes étaient en proie à la colère, et donc au manque de jugement. Si Sveinn aurait été les chercher par la force comme c’était ma première idée, des conséquences peu souhaitables auraient pu survenir. Nous devions prendre notre temps, être patient. Ils finiraient bien par devenir raisonnable.

Suivre Aidan semblait être la meilleure solution, mais il nous fallait encore trouver un moyen de rejoindre Sanaa qui était partie dans la direction opposée. C’est à ce moment que Delphinia eut une idée, et qu’elle fut interrompu par un son des plus étranges, suivi d’une voix… qui provenaient de sa carotte. Sa réaction me fit hausser les sourcils, alors qu’elle semblait exprimer un certain malaise. Réessayer de faire quoi, exactement?

Elle s’approcha de mes ailes, et pris une plume. Je grimaçai sous le pincement, surpris par une telle action. Je battis de l’aile avant de la replacer alors que je regardais ses mouvements. Je fus à nouveau surpris de voir la puissance qu’elle déployait pour effectuer ses incantations, et par le résultat quelque peu… saugrenue. Enfin, ce n’était pas un problème. Nous avions maintenant un moyen pour communiquer avec Sanaa. Bien que je n’eus aucune idée de la manière dont cette plume s’y prendrait pour rejoindre notre compagne, je faisais confiance à Delphinia. J’avais été témoin de bien des choses inexplicables dans mon monde.

Je souris aux mots qui apparurent devant mes yeux lorsque Delphinia eut donné son exemple. Elle était charmante, un peu naïve, mais charmante. Elle me laissa le soin de trouver les mots qui feraient revenir Sanaa. J’eus une hésitation, puisque depuis le début, Sanaa semblait plutôt… réfractaire à l’idée de m’écouter. Ou plutôt à l’idée d’écouter qui que ce soit… Tout compte fait, cela ne changerait rien, peu importe qui parlerait. Je raclai donc ma gorge, avant de commencer. Je mentionnai donc que nous partions en recherche d’Aidan, et que nous étions donc dans la même direction que lui. Je lui demandai de venir nous rejoindre dès que possible, tout en évitant les dangers de cette forêt. Une évidence, bien entendu, mais je me souciais tout de même de sa sécurité.

Ceci étant fait, je me tournai vers mes compagnons, alors que la plume volait dans une autre direction.

“Bon. Je suppose qu’Aidan a déjà de l’avance sur nous, alors nous devrions partir sur le champs.” Mes yeux se levèrent vers le ciel, et le soleil qui déclinait déjà. Nous devrons donc chercher la forêt alors que la nuit s’installait. “L’exploration nocturne ne me dis rien qui vaille, mais je crains que nous n’ayons pas le choix. J’éclairerai la voie.” Dis-je en me relevant et en étirant mes ailes qui s’illuminèrent doucement. “Allons rejoindre Aidan.”

J’avançai donc dans la direction qu’avait pris le soldat, mes ailes levées, éclairant devant moi comme une lanterne. Je ne voulais pas éblouir mes compagnons, alors seul l’intérieur de mes ailes brillait. J’espérais qu’il n’arriverait pas de malheur à qui que ce soit.

---

Alors que le jour était devenu nuit, le ciel s’était teinté d’une couleur menaçante. J’aurais pu croire qu’il ne s’agissait que d’un phénomène nocturne dans ce monde, mais ayant combattu les ténèbres pendant si longtemps, je savais les reconnaître quand je les voyais. Je n’avais aucun doute qu’il s’agissait des effets néfastes d’une sombre magie à l’oeuvre. Nous devions cependant retrouver Aidan et Sanaa avant qu’il ne soit trop tard. Sans parler de cette étrange boule de lumière verte qui avait explosé dans le ciel. Était-ce un mauvais présage? Le phénomène n’avait pas paru menaçant ou dangereux, mais la question se posait tout de même.

C’est alors qu’un bruit étrange attira mon attention, arrêtant ainsi mes pas. La plume que Delphinia avait utilisé était enfin revenue, nous signifiant qu’elle avait trouvé Sanaa. J'espérais qu’elle ne faisait pas que revenir suite à la découverte de son cadavre et…Et ce que la plume se mit à écrire me fit soupirer de lassitude.

“Décidément elle ne veut rien-...” Les mots continuaient, changeant cette fois de ton pour quelque chose de très utile. “Oh. Eh bien ma foi, je préfère cette attitude.” Un sourire se forma sur mes lèvres. “Huit kilomètres! Nous n’avons pas avancé très rapidement, avec nos recherches. Nous avons du retard sur nos compagnons. Mais j’ai une idée pour m’y rendre rapidement…”

Je pris place sur le sol, enfonçant mes griffes dans la terre alors qu’autour de moi se formaient des cercles magiques incandescent. De fortes bourrasques m’entouraient alors que mon corps entier se mettait à briller de mille feux. les détails de ma substance n’étaient plus, et mes ailes semblaient s’être rétracté à l’intérieur même de mon dos. À l’instant même, je ne fus que lumière.

Un murmure s’éleva, suivi d’un puissant rugissement, alors que je m’élevais d’un mètre au dessus du sol. De ce corps lumineux qu’était maintenant le miens, deux grandes ailes s'échappaient, lisses et tranchantes comme des épées. Ma tête semblait changer, les détails de ce qui ressemblait à une armure de guerre de plus en plus visible. La totalité de mon être semblait grandir, alors que je prenais près du double de ma taille régulière. Mes pattes touchèrent le sol, et la lumière que je projettait se disperça, tournant tel mille lucioles autour de mes comparses avant de se dissiper, révélant mon nouveau corps.

“Lux vincet tenebris. Je serai la comète qui traverse le ciel.”

Mon corps en entier semblait maintenant fait de fer. Mes ailes étaient immobiles, droites, et sur mon dos se trouvait une selle. Mes yeux étaient de feu, et à chacune de mes articulations, on pouvait voir une flamme puissante brûler. Mes griffes étaient de lumière, et semblait vibrer de puissance. Je tournai la tête vers mes compagnons, et sans même que le rictus agressif de ma gueule de bouge, une voix caverneuse s’éleva.

“Grimpez. Nous serons plus rapide qu’à pied.”

Si normalement ce privilège était réservé à mes plus braves archers, ici je n’étais plus un roi. Je n’étais plus un dieu. J’étais Sol Invictus, avec tout ce que cela impliquait. Je me devais d’aider mes compagnons, et voler nous offrirait un grand avantage.

“Allons régler ce problème.”

Aussitôt Sveinn et Delphinia embarqués, les griffes de mes pattes arrières s’illuminèrent davantage, et l’arrière de mes ailes s’ouvrit, produisant un vent chaud. Et à une vitesse fulgurante, nous étions projetés dans les airs en direction nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bureau blanc ; Première mission   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bureau blanc ; Première mission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Première mission [Privé Link + Doubhée + Ace.]
» Avoir des points Pokke facilement dans la première mission .
» Discrétion et Observation : Première mission de Bluck
» Destiny Alpha Le repaire des Diables + Destiny Alpha - Première mission en coop
» Une première mission pour faire monter l'adrénaline. [Bas fond] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Multi RP :: Le Multivers :: Science-Fiction :: RPs semi-libres-
Sauter vers: